Saga manga : La petite faiseuse de Livres

par | Mar 3, 2020 | A la Une, Fantastique, Présentation de livres | 0 commentaires

Résumé (composition personnelle)

la-petite-faiseuse-de-livres-t1 Une jeune étudiante, amoureuse de livres depuis sa plus tendre enfance, meurt écrasée par une bibliothèque de sa librairie préférée à cause d’un tremblement de terre, si fréquents au Japon. Avant de rendre son dernier souffle, elle fait un voeu : celui de se réincarner dans un monde où elle pourrait lire tous les livres possibles. 

C’est alors qu’elle ouvre les yeux et se retrouve dans une petite fille aux cheveux bleus, dans une famille pauvre, où l’éducation n’est pas du tout la priorité. Malade et faible, Maïn, va découvrir que dans ce monde, aucun livre n’est à sa portée. Triste et déprimée, elle prend alors la décision de créer son propre livre, tout en apprenant à lire, à écrire et à compter dans ce nouveau corps.  

Mon sentiment général

Cela fait si longtemps que je n’avais pas lu de manga… depuis mon adolescence en fait. Et je peux vous dire que c’est loin ! Mais j’ai adoré plonger dans ce livre. Le sujet m’a évidemment plu de suite et a piqué ma curiosité. J’ai ensuite découvert que ce manga était l’adaptation d’un conte japonais rédigé par une autrice moderne. J’aurai bien aimé lire le conte lui-même mais je ne l’ai pas trouvé en français (ni en anglais d’ailleurs). 

Les pages ont défilé tellement vite qu’arrivée à la dernière, j’avais hâte de lire la suite. 

Ce que j’ai aimé

J’ai aimé l’attitude positive de la fillette. Combative et déterminée à guérir, on a envie de la plaindre mais aussi de la secouer pour qu’elle ne lâche rien. On a envie de croire qu’elle peut y arriver et écrire son premier livre. J’aime aussi les moments où elle puise dans son ancienne mémoire pour trouver des solutions. 

Elle montre à sa famille comment tresser de nouveaux paniers, fabriquer du savon et du shampoing, ou encore de l’huile. Elle n’y a peut être pas encore pensé mais elle pourrait changer des choses en grandissant, dans ce monde pauvre. 

D’après le plan, on voit qu’il existe un temple et une ville accueillant certainement des gens riches. J’espère que la petite pourra s’y rendre plus tard dans le manga, qu’elle pourra mettre à profit ses connaissances venant de notre monde. 

Ce qui m’a moins intéressée

Bien sûr la faiblesse immunitaire de la fillette est une caractéristique de son personnage mais cela m’ennuie un peu qu’à chaque effort, elle finisse au lit avec de la fièvre. J’espère aussi qu’elle ira mieux au fil des tomes pour nous régaler de ses aventures autour des livres. 

Ce que je retiens

Vivement le tome 2 ! 

Résumé (composition personnelle)

la-petite-faiseuse-de-livres-t2Réincarnée dans une petite fille à la santé fragile, Urano Motosu continue de découvrir le monde dans lequel elle doit désormais évoluer. Maïn grandit doucement avec son objectif en tête : créer du papier et écrire un livre. Elle se lie d’amitié avec un voisin mais aussi un jeune soldat qui accepte de l’éduquer. Elle va pouvoir apprendre à écrire et à lire la langue de ce monde. 

Dans le même temps, elle met à profit ses connaissances de son ancien monde. Après un échec concernant la création d’un parchemin avec des branches d’arbres flexibles, elle décide de tenter la création de tablettes en argile. 

Mon sentiment général

Encore une merveilleuse lecture que je viens d’achever. Franchement, je ne suis pas déçue. Les dessins sont minutieux et les détails sont très bien rendus. On en apprend plus sur le fonctionnement du monde dans lequel notre petite héroïne va grandir. Même s’il est pauvre, les relations entre les personnages sont très riches. Maïn est forte, douce et malicieuse. 

Ce que j’ai aimé

J’ai aimé tout le livre dans ce cas. Chaque page a défilé sans que je m’en rende compte. En moins d’une heure, c’était terminé. Mais j’ai savouré chaque détail, chaque élément et chaque aventure de cette petite faiseuse de livres. 

On en apprend plus également sur le monde dans lequel elle vit, notamment en hiver. C’est long, froid et mystérieux. Cette saison est étonnante et on découvre un fruit étrange : le carabou. Ce fruit est une grosse boule blanche qui tombe d’un arbre qui apparaît uniquement le matin d’hiver où il fait beau. Puis il disparaît avec ses fruits comme par magie. C’était très drôle. 

La petite Maïn se lance alors dans la cuisine avec ce fruit. C’est ça aussi qui est magique. 

Ce que je retiens

Je retiens que ce second volume me plaît toujours autant. J’attends donc le prochain volume avec impatience. Vivement la suite prévue le 24 avril 2020. 

Sortie prévue le 24 avril 2020… encore un peu de patience. 

Ce livre fait partie de la liste que je présente au challenge de l’imaginaire 2020. Si vous voulez connaître ma liste complète, rendez-vous sur : Liste complète de lectures prévues en 2020 pour le challenge de l’imaginaire