Test & Avis : Application Gleeph, une appli bibliothèque

par | Fév 13, 2018 | Actu Litto | 3 commentaires

Gleeph, une application bibliothèque ambitieuse

En tant que chef d’entreprise, je me devais d’être présente à la recherche des trophées Emergence 2018 de La Rochelle. C’est une remise de récompenses pour les entreprises novatrices, en croissance et performantes en Charente-Maritime. Cette année, plusieurs catégories étaient représentées dont les jeunes pousses, les jeunes entreprises, et les entreprises plus classiques, bien implantées dans le tissu économique charentais.

Nous avons donc vu défiler de merveilleuses entreprises, très diversifiées et des projets numériques très intéressants. C’est à ce moment-là que j’ai découvert l’application Gleeph. Le gérant de la société nous l’a présentée comme voulant qu’elle devienne l’application de référence des amoureux de la littérature comme LinkedIn est celle de référence dans le monde professionnel. Très bien ! J’aime les gens ambitieux !

Cette appli a retenue mon attention, justement parce que je parlais à mon mari d’une base de données pour répertorier notre bibliothèque… je voulais offrir une BD à mon mari mais impossible de me rappeler le dernier numéro acheté. De plus, je n’ai jamais tenu de liste papier, donc j’ai été obligée de prendre une nouvelle collection.

Gleeph répondait plutôt bien à ma demande puisqu’elle permet de scanner des livres. Voyons voir de plus près !

Gleeph, une application bibliothèque

J’ai donc téléchargé l’application très simplement en la recherchant sur le Google Store (disponible également sur App Store). Elle s’est installée puis je me suis inscrite assez facilement.

Si l’inscription était facile, la navigation n’est pas très intuitive. J’ai eu quelques difficultés à comprendre le fonctionnement des boutons. Bon, j’avoue que je ne suis pas une fofolle des smartphones, du coup, je ne me suis pas non plus plongée dans l’application elle-même.

Je me suis promenée dans les fonctionnalités pour mieux apprivoiser l’application. Bien que je ne sois pas une grande fan des fonds noirs, je me suis vite prise au jeu du scan de mes livres. J’ai une bibliothèque de 6 étagères et autant de cartons dans le garage qui attendent d’être relus ou catalogués. Vous l’avez deviné, les bouquins, on adore !

J’ai vu avec ma petite princesse pour qu’elle puisse aussi mettre sa bibliothèque dans l’appli. Entre nous, elle a une collection impressionnante de Ballerines Magiques. Je pense qu’elle les dévore. C’est vrai que c’est écrit gros mais elle lit vite ! Elle nous a lu 3 livres en une seule journée ! Quand on a 8 ans et qu’on commence à apprécier la lecture, c’est un bon record, je trouve.

 

Découvrir l’application Gleeph

L’application Gleeph possède plusieurs fonctionnalités dont un fil d’actualité, la création de tags personnels, le classement des livres de la bibliothèque, etc.

Attention, je n’ai pas testé la totalité de l’application mais j’ai déjà pu explorer la plupart des fonctionnalités pour trouver des réponses à mes besoins…

Le scanner Gleeph

J’ai donc commencé par constituer ma bibliothèque virtuelle pour avoir de la matière et faire mes premiers tests. Nous avons donc scanné un livre, puis deux puis 8  ! Les petits se sont vite pris au jeu du scan des livres, content d’entendre le bip qui confirme que le scan du code-barre a bien fonctionné.

Nous avons réussi à scanner 8 livres en même temps. Les enfants étaient tout excités de battre le record. Ils ont parié qu’on pourrait même en faire 9… mais c’est loupé.

Pourtant je ne suis pas convaincue. Nous avons rencontré quelques soucis :

  • le scan n’a pas fonctionné sur tous les livres du premier coup. Il fallait parfois ressortir de l’appli et recommencer
  • la netteté du scan a eu du mal à se faire. Bon, là, je ne suis pas sûre que ce soit l’appli. Je pencherai plutôt pour la lentille de mon téléphone. À mon avis, cette anomalie provient du fait que mon smartphone n’est pas très brillant en matière de qualité de photo.
  • Tous les livres ne sont pas répertoriés dans leur base de données : nous avons de vieux livres d’anticipation (SF) et pas moyen de les rentrer dans la base, que ce soit par le code-barre ou la recherche manuelle. Pour les livres récents, pas de problème, on finit par les trouver mais pas les vieux…
  • Les couvertures ne correspondent pas toujours. Même avec les codes-barres, les couvertures ne sont pas toujours identiques entre celles de la base et celles des livres. Nous étions étonnés mais c’est peut-être dû à certaines éditions qui portent le même ISBN.

La recherche manuelle

Nous avons des livres anciens qui n’ont aucun code-barre, ou le code-barre n’est pas l’ISBN, donc le logiciel ne le trouve pas. C’est normal. Il a donc fallu trouver les livres par la recherche manuelle.

Bon, là, c’était moins drôle. Le moteur de recherche par le titre n’est pas assez performant. Quand on tape le titre exact d’un livre, ce n’est pas celui qui sort en premier… Il nous indique d’autres titres, qui n’ont parfois rien à voir avec le livre recherché, mais qui contient 1 mot identique. Dommage. On peut faire mieux que ça avec notre technologie, non ?

En revanche, la recherche par ISBN fonctionne bien. Le livre a immédiatement été trouvé.

Le fil d’actualité Gleeph

Je comprends bien l’intérêt premier : créer de l’interaction et des discussions entre les utilisateurs. Mais personnellement, je ne n’engage pas de conversation directe avec des gens que je ne connais pas, même sur un sujet littéraire. Du coup, je n’oserai pas aborder d’autres lecteurs… Je laisse de commentaires, des posts ou autres mais je n’entame pas de conversations…

Je n’ai aucun ami sur ce réseau social. D’ailleurs, les copines lectrices, je les vois en IRL, dans les groupes de lectures ou encore dans les lectures publiques. Il m’arrive de laisser des messages sur les blog littéraires notamment sur les avis de lecture mais pas autrement.

Du coup, je ne pense pas l’utiliser et je suis loin d’être convaincue de cette fonctionnalité. Disons également qu’on risque de vite s’en lasser.

Le classement automatique des livres et les tags personnels

Là aussi, je ne sais pas comment fonctionne l’algorithme, ni sur quelle base il tourne pour le classement. Je suppose qu’il doit exister une base de donnée nationale qui permet ça. Mais ce qui est étonnant, c’est que le classement des livres est peu pertinent. Des livres de SF sont tagués automatiquement dans « littérature générale »… et j’avoue que ça ne me plaît pas.

Du coup, le filtre n’est pas non plus très performant – logique. Je me suis alors dit que je devais utiliser les tags personnels pour mieux trouver mes livres par catégories. Mais je n’ai pas trouvé de moyens de classer mes livres selon mes tags. Dommage. Si vous trouvez, je veux bien l’astuce !

De plus, j’ai de nombreux livres rangés en « ? sans catégorie », notamment dans les collections romance, fantaisie et SF. Je pensais donc mettre mes tags perso pour les retrouver facilement dans le magasin au moment de compléter mes collections. Mais comme on ne peut pas classer par tags persos, c’est pas génial. J’aurai besoin de les ranger par rayon peut-être pour les retrouver. Les filtres sont trop basiques. Va falloir améliorer tout ça !

Et après Gleeph, on fait quoi ?

Je n’ai pas exploré la totalité de l’application mais s’il fallait que je la note, je mettrai un petit 5/10. Je n’ai pas testé le moteur de recherche des achats de livres. Mais j’avoue que je suis sceptique. Lorsque je fais des recherches sur le web pour mes prochaines lectures, je parcours les blogs et je lis les avis des lecteurs.

 

Il manque donc la possibilité de mettre un avis de lecture ou un commentaire pour inciter les autres lecteurs à choisir l’aventure de la lecture. On peut juste laissé une mention « J’ai aimé » mais c’est tout. J’aime lire et écrire alors ne pas laisser un mot de lecture, ça m’a un peu frustrée. Cette application m’a été présentée comme un réseau social et le but est de créer de l’interaction entre les membres, et non une simple virtualisation d’une bibliothèque. Le meilleur moyen d’en créer est de produire du contenu riche et intéressant pour les autres lecteurs. ça manque carrément selon moi.