Vieux livres VS livres anciens

On entend souvent des expressions de ce genre. Mais c’est quoi la différence entre un vieux livre et un livre ancien ? Tout un débat…

Pour nous autres, simples mortels, dont la maitrise de la langue française est souvent branlante, un vieux et un livre ancien c’est la même chose. Le mot vieux et un synomyne du mot ancien. Interchangeable et remplaçable.

Le dictionnaire nous livre ses trésors :

VieuxAncien
D’un âge avancé, qui est dans la vieillessequi existe depuis longtemps, vieux.

Avouons que la définition est très proche. Soit !

L’ancien à la place du vieux

vieux_livres

Vieux livres ou livres anciens ?

En revanche, on entend bien que le mot Ancien cache une notion de rareté. Or ce qui est rare, est cher. D’ailleurs en cherchant sur notre moteur de recherche préféré, si on tape les mots clés « livres anciens », on trouve des boutiques qui proposent des livres rares, chers, édités en nombre limité… on peut presque parler de collections ou de collectors.

Les vieux livres, eux, encombrent tranquillement les bibliothèques des néophytes, des lecteurs fiers de leurs étagères pleines et dont la valeur globale (je parle de la valeur pécuniaire) est quasiment ridicule. Par contre, et là, nous nous retrouvons, la valeur sentimentale du vieux livre offert par l’arrière-grand-mère avant de décéder est inestimable. Le vieux machin devient alors une perle brillante dont la valeur augmente avec le temps qui passe. Le machin passe de la catégorie de vieux livre à livre ancien.

Pour ma part, ma bibliothèque contient de précieux ouvrages qualifié de livre ancien par mon coeur et c’est tout ce qui compte.